Enquête au royaume de la rente

Share

L'enquête menée par l'équipe de Lakome sur la liste des bénéficiaires d'agréments de carrières, publiée récemment par le gouvernement, montre d'abord une évidence : les copains et les coquins du régime en profitent allègrement. Pour ne rien arranger, la quasi-totalité des entreprises dont Lakome a pu consulter les comptes ne déclarent pas de profits. Elles ne paient donc pas d'impôt sur les bénéfices. Une étude attentive de leurs comptes révèle le genre d'anomalies qui feraient le bonheur de n'importe quel scrupuleux inspecteur des impôts. On découvre aussi la présence parmi les détenteurs d'agréments, de sociétés domiciliées dans des paradis fiscaux dont les actionnaires, forcément anonymes, échappent de fait au fisc marocain. Pour compléter le tableau, il s'avère que certaines de ces sociétés sont alliées à des proches du palais dont un membre du secrétariat particulier du roi. Une révélation qui souligne jusqu'à la caricature la corruption du système. En fait, l'enquête recèle trois autres enseignements majeurs.


C'est une liste digne d'une « république » bananière, preuve d'une administration publique scandaleusement défaillante. C'est une liste tellement mal ficelée qu'on se demande si tout cela n'a pas été orchestré de connivence avec le ministère de Rabbah pour rendre sa publication inoffensive. Parmi ses innombrables anomalies, des sociétés bénéficiaires d'agréments toujours en cours de constitution, d'autres même pas inscrites au registre de commerce, des sociétés aux dirigeants inconnus et on en passe et des meilleurs. Cette constatation n'est ni anodine ni surprenante.


Elle n'est pas anodine car elle contredit dans les faits l'un des arguments principaux des tenants de la constitution actuelle.  Ceux-ci justifient le maintien de l'autoritarisme sous la forme d'une institution monarchique qui ne rend pas de comptes malgré ses larges prérogatives, par la nécessité d'un Etat fort.  Un Etat qui servirait les intérêts suprêmes de la nation parce qu'immunisé des bassesses politiciennes et des chicaneries partisanes, parce qu'hors de portée de la volonté d'une populace encore trop immature pour choisir ses propres dirigeants politiques. L'étude attentive de la liste montre pourtant que cet Etat largement contrôlé par la monarchie et ses alliées, est médiocre, incompétent.


Cette constatation n'est pas surprenante non plus car l'autoritarisme ne peut s'accommoder de l'application scrupuleuse des règles de droit qui gouvernent le fonctionnement d'un Etat réellement fort. Le droit, en l'occurrence, n'est pas ce que le texte écrit et voté dit, c'est ce que le gouvernant et ses affidés décrètent sur le moment. C'est cette vérité que l'on énonce chez nous en ânonnant le sempiternel : « la loi est bonne mais elle est mal ou pas appliquée ».  C'est une situation inscrite dans l'ADN du système. Elle n'est pas le résultat de l'incompétence de quelques fonctionnaires. Ces derniers mois ont d'ailleurs démontré qu'il existait au sein de l'appareil de l 'Etat des fonctionnaires à la fois compétents et honnêtes.


Les juges de la Cour des comptes ont produit ces deux dernières années des rapports qui honorent leur mission. Ce n'est pas leur faute si, par exemple, rien n'a été fait contre ce chouchou du régime qu'est Anas Sefrioui, PDG d'Addoha, alors qu'ils avaient souligné les passes-droits dont lui a fait bénéficier le gendarme de la bourse, le CDVM.  Ce n'est pas non plus leur faute si l'agence de presse de l'Etat, la MAP, continue à insulter l'intelligence des marocains en produisant de l'information «nord-coréenne» alors que les juges de la Cour des comptes en ont courageusement dénoncé la gouvernance. Autre exemple, ce sont des cadres et ex-cadres du ministère des finances qui ont sorti l'affaire Bensouda/Mezouar et leurs primes indues, qui ont exposé le système des « caisses noires ».  Ce sont là des cas qui montrent bien que le problème ne réside pas dans la technicité ni l'honnêteté des agents de l'Etat. Le problème réside dans un système qui pour se perpétuer a besoin de générer de la mauvaise gouvernance.


Le deuxième enseignement de cette enquête a trait à l'affaire du Sahara. L'une des accusations éculées mais toujours abondamment utilisées par le régime pour discréditer ses opposants est de les accuser de trahir la « cause nationale », d'affaiblir la patrie dans sa lutte pour parachever son intégrité territoriale. Notre enquête permet de lui retourner la politesse. Les sociétés bénéficiaires d'agréments domiciliées au Sahara sont soit les moins transparentes de la liste publiée par le ministère de l'équipement, soit appartiennent à des potentats locaux alliés du Makhzen. Les indépendantistes ne pouvaient espérer mieux pour renforcer leur argument de nation spoliée par un Etat colonial, et mafieux qui plus est.


Le dernier enseignement majeur de cette enquête porte le nom d'une commune : Ain Tizgha. A l'image du pays, c'est une commune riche en ressources mais pauvres en services communaux pour cause de corruption et de prébendes. Un rapport récent estime que la commune ne perçoit que 30% du montant des recettes de la taxe sur l'exploitation des carrières qu'elle aurait dû percevoir s'il n'y avait pas fraude. Car les détenteurs d'agréments pistonnés fraudent. Et c'est bien parce qu'ils sont pistonnés qu'ils peuvent aisément frauder. Ces 30 % perçus correspondent à 5 Mdh. Le montant additionnel auquel peut prétendre la commune s'il n'y avait fraude serait donc de 11,7 Mdh. Sachant que son budget annuel total est de 16 Mdh, une gouvernance saine libérée des scories de l'économie de rente lui permettrait d'augmenter ses recettes de plus de 70%. Voilà une petite commune qui sans être des plus démunies du pays est loin d'être des plus riches. Une commune dont une grande partie des habitants vivent encore d'agriculture vivrière, et qui voit ses ressources pillées dans des proportions faramineuses.


Voilà un régime qui multiplie les opérations ostentatoires de charité, à travers notamment les actions de la fondation Mohammed V et son grand show de la campagne de solidarité nationale, alors qu'il perpétue un mode de gouvernance qui dépouille les marocains de ressources qui leur reviennent de droit.




Share

Commentaires   

 
+18 #1 maïeutique 01-02-2013 08:03
Bravo!
Merci d'avoir gratté ce vernis de la publication de listes qui ne trompe personne.
Vous êtes les premiers à avoir réellement enquêté de façon approfondie et circonstanciée sur cette poudre aux yeux censée calmer les électeurs pjd. La connivence de Benkirane avec le système véreux apparaît une fois de plus au grand jour!
 
 
+13 #2 Temsamani Larbi 01-02-2013 12:49
Profits sans impôts cadeaux pour les amis
 
 
+22 #3 Marocain 01-02-2013 14:22
Je pense que ce poème que j'ai écrit cela fait 11 ans résume tout:

Réalité amère
On a ni guerre, ni embargo,
Mais la misère, se voit partout,
Des personnes qui manquent de tout,
Qui vivent loin, au plus profond d’un trou,
Une réalité qui rend l’être fou,
Vivre avec un cœur si doux,
Est le plus grand fardeau,
Une responsabilité sur le dos.
On a ni guerre ni embargo,
Mais la misère fait rage,
À notre jeunesse, elle fait ravage ;
Une génération en désespoir dès le jeune âge,
Perdue, isolée, marginalisée elle a mal à faire son décollage,
Qui est derrière se dérapage ?
Tout monde le sait, le montrer du doigt demande du courage...

[email protected]
 
 
+8 #4 youssef el hassnaoui 01-02-2013 14:41
Bravo,

Sauf une chose à propos de la commune de Tizgha .. à 1.200.000 MAD l'hectare .. les fellahs de Aïn Tizgha ont presque tous vendu pour aller en ville ( Bouznika, Mohammedia ).

Actuellement, Aïn Tizgha, c'est une succession de deumeurent luxieuses sur des parcelles d'1 ou plusieurs hectares ... et parfois, sur moins d'un hécrate (Avoir la dérogation de construire est un jeu d'enfant comparé au jeu des sables de forêt de benslimane).
 
 
+13 #5 Jaafarus 01-02-2013 15:46
Félicitations pour l'enquete. Enfin du vrai travail d'investigation. Connaissant le fonctionnement des registres du commerce, j'apprécie le travail de fourmi necessaire pour sortir toutes ces infos. Bravo encore!
 
 
+8 #6 Said 01-02-2013 19:23
Bravo pour vos articles et votre travail d'investigation.
On ne doit pas compte sur le politique pour redresser le pays et combatre la corruption. On est tous concerné et surtout vos journalistes. Je sais que ce n'est pas une mince affaire mais encore plus difficile pour le citoyen ordinaire. J'ai déjàs dit ici et ailleur qu'il nous faut des journalistes d'inverstigation come vous relaiés par des juristes et des associations pour porter ces acffaires là en justice. C'est ainsi qu'on pousse le politique à réagir. Merci encore.
 
 
+2 #7 gonzalez 02-02-2013 09:00
em
anciper le peuple rendez le plus laique

ce net pas en ce patent le front p prenar terre que
l'on conscience de l'exploitaoar l'hommetion de l'homme
 
 
+6 #8 Good Job 02-02-2013 09:03
Merci aussi bien pour votre professionalisme que pour votre engagement sociétal contre des pratiques institutionalisées de voyous qui tot ou tard répondront de leur crime de pillage systématique des ressources du Maroc qui risque d'hypothéquer le présent mais surtout l'avenir de générations futures.
 
 
+6 #9 Citoyen Lambda 02-02-2013 10:47
Est-ce-que ça n'as pas tout-à-fait l'air d'une organisation mafieuse ?
 
 
+5 #10 واحد من الشعب 02-02-2013 13:15
شكرا للمجهود الذي بدلتموه.
ممارسات "الدولة" على أعلى أو أدنى (من الدناءة) مستوى معروفة و هدفها جلي، فيكفي الرجوع الى البرقيات التي نشرتها ويكيلكس لمعرفة الجلل.
رحم الله ادوارد سعيد الذي كان يصف الحكام العرب ب
"hijackers"
بهذا المعنى، نتمنى أن تسفر المفاوضات مع
الخاطفين الى اطلاق صراح "الرهينة" بدون اسالة الدماء، أما السيناريو الآخر فالجميع يعرفه
 
 
-3 #11 Med Mous 02-02-2013 17:14
Il ne s'agit pas de publier une liste pour régler le problème.Quelles sont les mesures prises ?
 
 
+3 #12 Said 03-02-2013 14:45
Vous faites le premier maillon de la chaine, une chaine necessaire pour combattre ce concere qui est la corruption. Vous en tant que journalistes d'investigation, on peut comper sur votre proffestionalisme et votre amour sincere de ce pays, il nous manque encore deux autres maillons; une association de juristes pour etudier les cas suscebtibles d'etre defendus en justice et une association pour le sauvegarde du bien public afin dexiger de la justice d'ouvrir une enquete concernant les affaires averees. C'est de cette facon que ca fonctionne en occident; une caine de citoyens qui se charge de porter les affaires devant la justice.
 
 
+4 #13 boukri 04-02-2013 02:54
merci infiniment pour cette enquête . c'est bien de dévoiler les noms mais le citoyen veut voir : les actions concrètes de la part du gouvernement
1- qu'est donner le feu vert de bénéficier de ces agréments?
2-est ce que ces gens là vont perdre ces agréments? est ce qu'ils seront puni ...?est ce qu'ils vont rembourser l'argent qu'ils ont volé...) ?.
3- quel est le plan du gouvernement pour mettre fin a ce genre de corruption pour que ce scénario ne se répète pas dans le future

4- et les agréments des taxis ? qu'est ce qu'ils ont fait après la publication ?
 
 
+5 #14 Fatima 04-02-2013 09:41
Bravo pour cetravail d'investigation. Il est temps de s'intersser aux rentes des phosphates qui sont les principales ressources de ces fameux "caisses noires"
 
 
+4 #15 Hamid 04-02-2013 18:15
Pouvait vous publier l’enquête en question ? je pense que ces irrégularités dont ils est question devraient être exposées clairement et non pas seulement commentées
 
 
+3 #16 Mustapha Adib 05-02-2013 10:47
pouvez vous rendre public le rapport de l'enquête? ce sera bien si on a aussi les noms des sociétés domiciliés aux paradis fiscaux, celles en constitution, le nom du gars du secrétariat du Momo 6, etc.
Merci.
 
 
+3 #17 Jamal 06-02-2013 14:06
Bravo!! Nous avons besoin de vraies enquetes comme celle ci qui permettent de dénoncer les tricheurs et fraudeurs. Le peuple n'est pas au courant de ce qui se passe, il pense par exemple que la chambre de compensation le sauve, alors qu'elle ne fait que l'enfoncer pour les futures générations.
 
 
+3 #18 marocain 06-02-2013 19:00
bravo malgré que parfois je suis pas d'accord avec tes idées mais la vraiment bravo ,il faut continuer dans ce sens parce que je sais que tu es le seul capable de parler de ce genre de sujet car nos pauvres journalistes marocains arrivent jusqu'a l'entrée du palais et ils font demi tour encore bravo
 
 
+3 #19 mustapha 09-02-2013 10:31
ما خفى كان أعظم ... جزاكم الله على هذا المجهود
 
 
+1 #20 aminatou 11-02-2013 04:03
l'argent de location des agréments doit passer directement dans les caisse de l'état afin d'en faire bénéficier la caisse de compensation au lieu des poches des favoris.
 
 
+1 #21 Midou 18-02-2013 17:17
Cet effort colossal mérite amplement d'être féliciter car c'est par ce genre d'action que l'on puisse avancer. Bien que leur nombre demeure insignifiant, des gens sérieux et honnêtes existent partout au sein même du Cabinet Royal. En effet une flagrante injustice semble s'abattre sur un individu (B A) et ce depuis un peu plus d'une quinzaine d'années et pourtant personne se semble capable d'en souffler un mot. Affaire à suivre.
 
 
+1 #22 Midou 18-02-2013 17:39
Bravo pour ce effort colossal mais il faudrait aller un peu loin en tentant de démasquer ces opportunistes sans scrupules. Bravo Mr Jamai et bonne continuation
 
 
-1 #23 benabbou mustapha 08-03-2013 19:20
l'erreur que l'on commet souvent lorsqu'on analyse la situation du maroc ,c'est que l'on applique des catégories propres à des ETATS alors que le Maroc n'est pas un état mais un "makhzen" terme intraduisible dans aucune langue,je crois qu'il suffit d'avoir à l'esprit cette évidence et tout devient très clair.
 
 
+3 #24 menebhi bahia 26-08-2013 11:21
Bravo pour avoir soulevé et analysé le cas je constate que bcq souhaites que les fraudeurs soient jugés, malheureusement même si on trouve un organisme qui a qualité pour demander une enquête judiciaire, l'enquête sera bloquée au niveau du MINISTERE de la justice qui a montré à travers plusieurs affaire qu'il utilise le silence dés qu'il s'agit de protéger ses amis fautifs, même les organismes tels que l'ICPC et TRANSPARENCY MAROC voient leur courrier sans réponse.
Les journalistes courageux ont beau dénoncé et accuser des responsables de corruption de la justice il ne se passe rien quand les journalistes détiennent la preuve des délits, pas de démenti , pas de poursuites , le silence.
Concernant le comportement des juristes il faut savoir que les avocats riches ne pensent qu'à s'enrichir encore plus.ir encore plus.
 
 
+5 #25 menebhi bahia 26-08-2013 11:35
Pour s'enrichir encore plus ils n'hésitent pas à ouvrir leur cabinet aux gros cabinets étrangers qui viennent faire une concurrence déloyale aux pauvres avocats surtout arabisants.
Ces cabinets connaissant l'état de notre jusice s'installent dans les cabinets appartenant à des avocats connus pour leur excéllente relation avec le MAKHEZEN et leur relation parentale avec le MINITERE de la justice
Ces cabinets du pays des droits de l'homme ne s'associent jamais avec les rares avocats connus pour avoir lutter pour les droits de l'hommes et pour les prisonniers politiques.
Il n'est nullement exiger des avocats venants des cabinets étrangers de connaître l'arabe, alors qu'il est éxigé de l'ouvrier étranger qui veut travailler en FRANCE de connaître la langue et l'histoire.
 
 
0 #26 Oriental 26-08-2013 22:31
Je vous dis chapeau, pour cette analyse. Je pense que vous allez continuer dans ce sens. Les marocains doivent connaître les "amères vérités". Personnellement, je ne savais rien de tout cela, sauf que nous sommes d'accord sur un point, c'est que le PJD, continue de danser au même rythme, et sans bémol, les danses entamées depuis des lustres. C'est dire qu'on a affaire à des marionnettes et non des gouvernements qui se respectent, et qui font foi de leurs principes.
Voilà le genre d'information dont aurait besoin.
 
 
-1 #27 daftpunkette234 27-08-2013 02:24
à gabegie mondialisée pensée mondialisée ne soyons pas maroco marocain ou franco français sinon on comprendra rien et on pourra rien faire tous les peuples sont pris en otage, les entreprises US rentrent au pays elles ont obtenu enfin de bas salaires , le peuple français ,anglais, tous retourneront à l'esclavage du début de siècle, plus de syndicats ou impuissants, salaires de plus en plus bas ,BECAUSE LA CRISE vaste escroquerie intellectuelle, on travaillera debout a décidé le patron de facebook
 
 
0 #28 Makhzénobe 27-08-2013 13:07
Superbe enquête! Me revient l'envie de bruler ma carte nationale!
 

Ajouter un Commentaire

Conditions d'utilisation

Pour commenter les articles publiés sur le site de Lakome, il faut :

- Disposer d'une adresse de courrier électronique valable.
- S'inscrire sur le site de Lakome et se connecter.
- Etre âgé de plus de 18 ans.
- Ecrire dans un langage compréhensible de tous.

Lire la charte des commentaires

Articles récents

Enquête Exclusive

Commentaires récents

  • Le pédagogue: "Alharaame" en arabe traduit ce qui est illicite en Islaam. Le licite (alhalaal) est ...

    Lire la suite...

     
  • I AM REALLY SHOCKED TO LEARN THAT ALMOST HALF OF THE CHILDREN BORN IN MOROCCO 'NATURAL' MOROCCO IS ...

    Lire la suite...

     
  • ce mec est à l'image de ce gouvernemne,

    Lire la suite...

     
  • La question qui s'impose à l'occasion du nouveau gouvernement n'est pas, à mon avis, sur le taux nommé ...

    Lire la suite...

     
  • Toi, tu vas avoir des problèmes ... Mais très bon défouloir, it made my day

    Lire la suite...